Des stores à 230.000€ pour le NHV, un monument pour la grève des femmes de la FN, extension du zoning des Hauts-Sarts... retrouvez le PTB Herstal au conseil communal

Des stores pour le Nouvel Hôtel de ville…

Ce lundi, le conseil communal vient ENFIN de voter pour l'installation de stores externes et internes. Nous sommes contents pour le personnel de la ville de Herstal qui travaille dans ces locaux et qui nous l’espérons pourront travailler dans de meilleures conditions. En octobre dernier, nous étions intervenu pour dénoncer les conditions climatiques dans certains bureaux avec des températures pouvant monter jusqu’à 39°, situation qui a d’ailleurs conduit à un arrêt de travail ! Ce qui est dingue dans cette histoire, c’est de devoir encore utiliser 229.500€ HTVA de deniers publics dans un bâtiment qui en a déjà coûté plus de 16 millions € !

 

Un monument pour la grève des femmes de la FN

Les femmes de la FN ont été les pionnières pour la lutte pour l’égalité des genres (...) Elles ont écrit une part de l'histoire sociale et apporté une pierre essentielle à l'édifice de la lutte ouvrière et du mouvement féministe. Elles ont été aussi les premières à mettre le débat sur la table : «  Á travail égal, salaire égal ». Pour toutes ces raisons, nous avons proposé que la Ville de Herstal installe une stèle ou monument pour commémorer grèves des femmes de la FN de 1966, pour rappeler leur combat, toujours bien d’actualité.

Le Bourgmestre envisage quelque chose autour de cette lutte dans la future  "cité mécanique", ce que nous pouvons soutenir mais nous regrettons toutefois qu’il n’estime pas que cette grève mérite un monument.

 

Non à l’extension du zoning des Hauts-Sarts

35 personnes du comité contre l’extension du zoning des Hauts-Sarts étaient présentes lors du conseil communal de lundi. Nous avons défendu à nouveau que ce projet est absurde. Heureusement, il rencontre une grande résistance. Le comité a récolté plus de 2650 signatures de protestations. Ce projet aggravera les problèmes de mobilité sur un nœud autoroutier déjà bien saturé et il aura un impact négatif sur l’environnement et les terres agricoles que la SPI compte exproprier pour étendre le zoning. Nous demandions clairement que la ville se positionne pour un gel du projet. Au lieu de cela, le Bourgmestre veut ménager la chèvre et le chou. La résistance se poursuit et pourra compter sur le PTB.