Herstal devient hors zone au TTIP mais...

…Le PS herstalien de Frédéric Daerden refuse d'exiger l’arrêt définitif des négociations du TTIP comme le demandait la motion introduite par le PTB qui avait été votée à la quasi unanimité au conseil communal de Liège le 2 février dernier.

Hier soir au conseil communal de Herstal, les conseillers communaux du PTB avaient déposé une motion pour faire de la ville de Herstal une zone hors TTIP (Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement) car comme l’explique Maxime Liradelfo, conseiller communal PTB : « Ce traité pourrait limiter la capacité des autorités publiques de maintenir et de créer de nouveaux services publics (éducation, santé…), de protéger les droits sociaux, de garantir la protection sociale, d'agir pour l’emploi, de maintenir des activités associatives, sociales, culturelles préservées du marché, y compris le cas spécifique de la coopération au développement. Cela signifie qu’avec ce traité, la construction de logements publics et sociaux sera en danger, de même que le subside à des événements culturels, à l’enseignement communal à des services communaux comme les travaux. Tous ces services pouvant dès lors devenir privatisables. »

Bref, nos droits sociaux, acquis par 150 années de lutte, risquent d’être remplacés par des lois et règles en vigueur aux Etas Unis.

La motion du PTB Herstal était inspirée par celle introduite par le PTB et d’autres à Liège et qui avait été adopté (avec quelques amendements) par une large majorité (PTB – Ecolo – Véga - PS - CDH).

Finalement, coup de théâtre, le PS de Herstal a quand même voulu introduire sa propre motion alternative que les conseillers ont pu découvrir pendant la séance du Conseil même, avec peu de possibilités de réflexion. Une motion qui déclare la ville de Herstal hors zone TTIP mais reste cependant en dessous de celle votée à Liège car elle n'exige pas l'arrêt définitif des négociations du traité et ne ferme pas la porte non plus définitivement au projet de TTIP comme l’a fait la ville de Liège lors de son dernier conseil communal.

Maxime Liradelfo : « Nous avions introduit la même motion que celle qui a été votée à Liège dans un souci de pouvoir réunir le plus large consensus derrière ce geste politique fort de déclarer notre ville hors zone au TTIP et nous espérions recevoir le soutien au moins de la majorité PS-EPH. Au final, ce n’est pas le cas et nous regrettons amèrement que l'exigence de l'arrêt des négociations ne soit pas repris dans la motion alternative proposée par le PS. Le TTIP est un traité qui ne nous semble pas amendable, tant il est profondément antisocial et antidémocratique dans son essence. Même si cette motion alternative du PS ne rencontre pas nos attentes , nous avons voté pour de manière à ce que la ville puisse se déclarer hors zone au TTIP, en espérant une position plus claire de la majorité PS à l’avenir sur ce traité.»

Malgré cette ombre au tableau, la motion a été votée par une majorité (PTB – PS – EPH – Indépendant), le MR s’étant abstenu, la ville de Herstal est donc désormais une ville hors zone au TTIP.