Herstal: Le PTB dépose une motion pour un tram 100% public

Motion pour un tram 100% public repondant aux besoins des gens, dans toute l’agglomeration liégeoise (y compris Herstal, Seraing et Jemeppe), desservant les 2 rives, à articulation intermodale.

Ayant conscience que le tram constitue un enjeu majeur pour l’ensemble des personnes qui fréquentent l’agglomération liégeoise: les habitants, les travailleurs, les étudiants, les visiteurs, les consommateurs, les touristes.

Etant donné que l’agglomération de Liège a besoin d’un transport public de qualité. Le tram constitue la seule solution durable pour préparer l’avenir

Optant pour un plan global de mobilité à l’échelle de l’agglomération, où le tram en constitue la charnière en complémentarité avec les autres modes de transport ou « intermodalité »: à pied, à vélo, avec le réseau de bus, le réseau SNCB et des parkings de délestage suffisants dans tout l’agglomération.

Prenant acte de la saturation du réseau TEC en agglomeration liégeoise (lignes 1 et 4, gares des Guillemins et Place St Lambert)

Sachant que seul le tram permet de répondre à la demande future, en offrant des réserves de capacité suffisante jusqu’à 6.000 voyageurs par heure et par sens.

Sachant que, comme dans toutes les grandes villes européennes, la qualité du transport public constitue un enjeu vital pour le développement et l’attractivité du Pays de Liège et ses habitants.

Sachant le tram joue aussi un rôle social. Il permet une cohésion sociale entre quartiers différents (Sclessin, Guillemins, Avroy, Bressoux, …). Il est totalement adapté aux personnes plus fragiles (personnes à mobilité réduite, personnes âgées, …) et il est nécessaire pour les 30% de ménages herstaliens qui ne disposent pas de voiture.

Sachant que le tram est un atout majeur pour rendre notre air plus respirable et nous éloigner des particules fines. La pollution atmosphérique doit être combattue pour des raisons évidentes de santé mais aussi pour contribuer à réduire le réchauffement de la planète.

Sachant que tout au long de son tracé, le tram permet de rénover de nombreux espaces publics.Il contribue directement à l’amélioration du cadre de vie et permet aux citoyens de bénéficier de nouveaux lieux urbains. Ces nombreux aménagements vont également inciter à la rénovation d’immeubles privés et publics dans les quartiers traversés.

Conscient qu’un partenariat public-privé risque d’être une solution beaucoup plus coûteuse qu’un projet de tram à 100% public.

Craignant qu’une implication d’un actionnaire privé pour le tram risque d’aboutir à la privatisation de la ligne TEC la plus rentable de Wallonie avec des risques de diminution voire suppression de lignes moins fréquentées.

Conscient qu’un système purement public a l’avantage de fixer le prix du billet au plus bas possible, voir même la gratuité.  Ceci permet d’attirer  un maximum d’usagers, et de diminuer le nombre de véhicules particuliers en ville, ce qui constitue un benefice pour l’environnement.

Des prix au plus bas possible, voire la gratuité sont des moyens de donner un accès aux transports en commun aux moins nantis (allocataires, pensionnés, bénéficiaires du RIS) .

Le conseil communal de la ville de Herstal réuni dans sa séance du 25 janvier 2015 :

Opte pour un projet purement public, car il est moins coûteux, ne doit pas verser des dividendes aux actionnaires privés et permet de mettre le service public (fréquence des lignes, tarifs abordables, correspondence) et les objectifs environnementaux au premier plan.

Opte pour un projet en boucle pour le tram, ceinturant le centre et desservant les deux rives et reliant en étoile toute l’agglomération liégeoise (y compris Herstal, Seraing et Jemeppe). Cette boucle s’inscrit dans un projet pour décourager le trafic de transit en centre-ville, et des parkings gratuits de relais et de délestage dans toute l’agglomération. Le projet s’inscrit résolument dans une logique d’intermodalité: à pied, à vélo, avec le réseau TEC, le réseau