Affaissement du Terril à Herstal

Affaissement du Terril à Herstal

Affaissement du Terril de Herstal : le PTB veut la mise sous statut public des terrils et faire payer les travaux de sécurisation par la société privée.

Le PTB demande la mise sous statut public des terrils et veut faire payer les travaux de sécurisation par le propriétaire privé.

Ce mardi 3 mars 2020, des habitants de la rue Campagne de la Banse ont été évacués par la police suite à l’affaissement d’une partie de la crête du terril de la Petite Bacnure. C’est une nouvelle frayeur pour ces riverains qui ont déjà connu pareille situation lors de l’effondrement d’un pan de ce même terril le 1er avril 1999. Ce jour là, les terres se sont arrêtées par miracle à quelques mètres des habitations. 

Pour le PTB, cet affaissement pose une nouvelle fois la question de la sécurisation du terril et de la responsabilité du propriétaire : “Ce n’est pas la première fois que cela arrive et, déjà à l’époque, la société privée qui est propriétaire du site refusait de reconnaître sa responsabilité” déclare Julien Liradelfo, conseiller communal PTB.  “Cela avait mené à une longue bataille juridique et causé énormément de désagréments pour les riverains. Entre temps, le propriétaire du terril n’a rien fait pour sécuriser le site. Dans cette situation, nous pensons qu’il est temps que la Ville prenne des mesures en étudiant toutes les pistes possibles pour que les terrils soient placés sous statut public, et que le coût de la sécurisation soit supporté par cette société qui se lave les mains ” , poursuit le conseiller. 

Hasard du calendrier, les terrils étaient à l’ordre du jour du conseil communal qui se tenait la veille de l’affaissement. En effet, le conseiller communal Julien Liradelfo interpellait le Bourgmestre de Herstal pour demander à la Ville d’introduire un dossier à la Région wallonne afin de classer les terrils « Petite Bacnure » et « Belle-Vue » en zone naturelle et ainsi garantir leur sauvegarde.

Pour le PTB, ces terrils ont une valeur inestimable : “Ces terrils représentent avant tout notre histoire sociale et l’histoire de nos quartiers. Ils sont les témoins du travail de nos parents, de nos grands-parents. Le terril de la Petite Bacnure, par exemple, a été construit par 3 générations d’ouvriers mineurs. A ces aspects historiques et sociaux s’ajoutent leur intérêt culturel, pédagogique et environnemental. C’est un patrimoine commun que nous devons impérativement préserver », déclare julien Liradelfo.

A cette demande, le Bourgmestre a répondu par la négative en invoquant le fait qu’ils sont classé en “zone verte et catégorie C ” et que cela constituait des balises suffisantes pour en garantir le maintien. Ce dernier avançait aussi l’argument que ces terrils sont privés et qu’il n’est donc pas possible de changer ce classement. 

Cette réponse n’a pas convaincu le conseiller qui lui a rétorqué que Ce statut de « zone verte » n'assure en aucun cas la sauvegarde des terrils, mais seulement le caractère vert de la zone, et la catégorie “C” place le terril comme “exploitable sous condition d’étude préalable”. Le risque que des promoteurs privés profitent de ce statut pour des projets immobiliers inquiète également le parti de gauche : « Dans ce dossier, on retrouve une société comme Valimo. Créé en février 2015, elle prétend valoriser le patrimoine immobilier d’anciens charbonnages. Elle a pour but de valoriser les terrains jusqu’au permis d’urbanisation pour ensuite céder la main au promoteur. Le projet d’aménagement du terril du Sacré Français à Dampremy porté par Valimo démontre que nos craintes pour la sauvegarde des terrils sont légitimes » souligne Julien Liradelfo.

Le PTB préconise à l’instar du Collectif de Sauvegarde des Terrils Herstaliens une mise sous statut public des terrils, et le classement de ceux-ci en zone naturelle, qui, en plus de garantir leur maintien, est le garant du respect de ses valeurs biologiques végétales et animales. Le parti de gauche s’étonne également du refus de classement de la majorité alors que ce point figure dans leur déclaration de politique communale et le Programme Stratégique Transversal de la Ville. 

Le PTB déposera une motion lors du prochain conseil communal du 30 mars afin de demander à la Ville d’étudier toutes les pistes possibles pour que les terrils soient placés sous statut public, et que cette dernière introduise un dossier à la Région Wallonne pour modifier le type de classement. Il sera également question de faire payer les coûts de sécurisation par le propriétaire de la concession minière.

Photo aérienne de Riem Djo Djo

 


Montrer 1 réaction

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • Arnaud Vandepaer
    a publié cette page dans Actualités 2020-03-05 09:17:07 +0100

Envie d’agir avec le PTB ?