La majorité PS-H refuse le plan d'urgence pour lutter contre la violence faite aux femmes proposé par le PTB à Herstal

La majorité PS-H refuse le plan d'urgence pour lutter contre la violence faite aux femmes proposé par le PTB à Herstal

Lundi soir au conseil communal de Herstal, à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence faite aux femmes, le PTB a proposé un plan communal d’urgence pour tendre vers cet objectif. Après un débat riche et constructif au sein du conseil communal, la majorité PSH a botté en touche et a voté contre.

Le PTB Herstal trouve le vote de la majorité incohérent et peu respectueux de la mobilisation après une manifestation qui a rassemblé 10 000 personnes à Bruxelles : “Pour un sujet aussi critique, il était important de parvenir à dépasser les clivages entre partis et ensemble prendre cette problématique à bras le corps. Malgré ce rejet, nous comptons bien continuer à lutter pour l’élimination de la violence faite aux femmes.” déclare Eva Meeus, conseillère communale PTB.

Le 25 novembre est la journée internationale pour l’élimination de la violence faite aux femmes. A cette occasion, le PTB Herstal, par la voix de la conseillère Eva Meeus, a rappelé l’urgence de la situation en Belgique comme dans notre commune : « Dimanche, nous étions plus de 10.000 dans les rues de Bruxelles contre les violences quotidiennes que subissent les femmes. 100 féminicides ont eu lieu en Belgique depuis 2017. Et la Ville de Herstal n’est pas épargnée. Nous avons tous encore à l’esprit le terrible double féminicide de mars 2018. Il y a l’urgence d’agir à chaque niveau. »

Avec le PTB, nous avons proposé :

  • Que l'éclairage des rues soit amélioré pour que toutes les femmes puissent se sentir en sécurité dans l’espace public ;
  • De créer un refuge pour les victimes de violences domestiques et/ou de prévoir des logements d’urgence supplémentaires ;
  • De procéder à une évaluation de l’accueil et de la prise en charge par la police et les services sociaux de la Ville des situations de violences à l’égard des femmes.

Eva Meeus :« Ces propositions s’inspirent d’échanges avec des actrices de terrain et aussi de la convention d’Istanbul, ratifiée par la Belgique. Elles sont les premières bases d’un travail à plus long terme en la matière. » Malgré un débat constructif et riche au sein du conseil communal, qui a créé l’unanimité au sein de l’opposition, le PTB ne comprend pas que la majorité PSH ait voté contre de telles propositions malgré la mobilisation et la présence de représentants socialistes lors de la manifestation de dimanche. “On ne peut pas manifester contre la violence faite aux femmes et, dans le même temps, rejeter des propositions qui vont dans le bon sens" ajoute la conseillère communale. La majorité a justifié son vote en expliquant que la Ville en faisait déjà assez.

Pourtant des problèmes subsistent à Herstal. « La majorité n’a toujours pas présenté le bilan du double féminicide qui a eu lieu en mars 2018 sur la commune. Notre intention n’était pas de nier le travail déjà existant mais bien de le renforcer » conclut Eva Meeus.

Retrouver la proposition du PTB ici : Proposition du groupe PTB : Mesure pour lutter contre les violences à l'égard des femmes


Montrer 1 réaction

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • Arnaud Vandepaer
    a publié cette page dans Actualités 2019-11-27 11:53:13 +0100

Prêt.e pour la grande vague du changement social ?